lundi 5 septembre 2011

Dur retour aux sources!


Retour sur Grenoble ce week-end pour passer le fameux proba, voir la famille en étant en état de marcher pour une fois, et... réétalonner mon système perso de cotation ;-). Et oui parce qu'à force de grimper exclusivement dans l'extrême sud-est, où le style de voie est plus que très souvent dévers conti à bras sans le moindre pas de bloc notable... les repères en prennent un coup! Des fois il est bon de sortir un peu de ce microcosme pour voir ce qui se fait autre part, changer de style, visiter les standards des autres régions et/ou époques. Rien de mieux pour remettre les pendules à l'heure... et bien souvent aussi souligner les points faibles de notre grimpe. Bref autrement dit prendre de bonnes grosses claques thérapeutiques!

Un petit voyage qui n'aura pas échappé à cette règle puisque je rentre de ces deux jours de grimpe cuvettarde avec en poche... un bon gros quadruple but (heureusement que je ne suis pas gardien comme l'a si bien dit Nathan)! Ouch il est grand temps d’arrêter de brasser de la manette et de recommencer à serrer des chiures... histoire de tenter de rester relativement polyvalent et de ne pas devenir trop spécifique! Faut dire que depuis la reprise récente après mon broyage de talon... le nombre de petites prises serrées doit pouvoir se compter sur les doigts d'une main... donc forcement pour les voies hyper teigneuses à doigt de Grenoble, ça aide pas! Bon aller au rayon des excuses bidons, on peut rajouter le fait qu'il faisait mort chaud, qu'il n'y avait pas d'air, qu'il pleuvait même le deuxième jour (bref des bonnes anti-conditions), que je suis sous-affûté... et patati et patata.

Saucissonnage à la première dégaine, et à toutes les suivantes... le thème de ce week-end grenoblois!
(Là c'est Nathan, mais c'est juste parce que c'est moi qui prenais les photos... ça aurait très bien pu être moi)
Enfin bon pour résumer le week-end, on retiendra que je n'ai pas vu le relais dans Les pères chartreux (8b+), ni d'ailleurs dans la dernière création de Quentin Chastagnier sur la vire de Tétard Park à St Pancrasse (je ne connais pas le nom mais d'après la rumeur il y aurait une histoire de poil de torse dans l'air ;-)), ni non plus dans Rêve de plâtre (8a+) le lendemain au célèbre mur de l'angoisse aux Vouillands. Et que sans le petit Nico, je ne l'aurais pas vu non plus dans le 8a de gauche! Et ce malgré le renfort de toute l'artillerie du biscuit... vache courte, canne à pêche, pédale et autre chasse d'eau! Enfin bon on va dire que c'est de ces séances là dont on tire le plus d'enseignements... pom pom pom...
J'aurais tout de même mis un point d'honneur à enchaîner mes voies de chauffe, ce qui n'aura pas été le cas de tout le monde. Nathan a d'ailleurs officiellement décidé de ne plus jamais grimper début septembre vu qu'il est toujours sur-nul à cette période ;-). Je me souviens de 2009 où il enchaînait son 1er 8b avec L'ami de tout le monde à Céüse fin août, avant de ne même plus faire les pas dans des blagues données 8a à Rodellar début septembre. L'histoire semble se répéter puisque après avoir croité le week-end dernier le très gros morceaux qu'est L'archétype, toujours à Céüse, il ne bougeait ce week-end pas plus dans la "belle envolée sur rocher céusien" de Tétard que dans le 7a de chauffe aux Vouillands. Dur dur!

Pédales, vaches courtes, tentatives désespérées pour atteindre...
même pas le point suivant, mais la chasse d'eau de 2m accroché dessus!!!
Heureusement le petit Nico (surnom plus très adapté maintenant vu qu'il me met désormais des gros buts d'allonge, ce qui n'est pas très difficile je l'admets) sauve l'honneur de la troupe en plantant un super run dans la fameuse der des ders de Quentin à Tétard. L'animal, du haut de ces 14 ans, nous fait une belle démo de tenu de prise, blocage de l'autre monde et autres montées de pied sordides... et passe à deux doigt de FAter cette bien belle ligne qui tapera sûrement mini dans du solide 8b+! Quentin a bien formé son jeune padawan ;-)! Aller gars tu vas la broyer!!!!

Le petit Nico sauvant l'honneur de la troupe en passant à deux doigts de FAter la dernière (peut être pour de vrai cette fois-ci) création de l'incontournable Quentin Chastagnier à Tetard Park - St Pancrasse (alias Le Luisset) of course!
Aih Aih Aih - C'est blocs, court, ça arque (très très) fort... bref tous les ingrédients de la base grenobloise!
Sûr qu'on est bien loin du standard niçois... (merde alors j'espère que c'est pas pour ça que j'ai pas bougé ;-))
Bon moi je vais me faire un bon gros cycle de 3 mois de poutre intensive et je retourne à Gre fendre tout ça...  Nan je déconne bien sûr! Gréo fera bien l'affaire pour travailler la tenue de prise! Yahou allons arquer comme des sauvages!!!

6 commentaires:

  1. Ah ca fait bien plaisir de voir qu'il y en a qui reviennent exprès de Nice pour grimper aux Vouillants !!

    RépondreSupprimer
  2. Et je le referais volontiers! Faut pas renier ces origines... Je ne comprends d'ailleurs pas pourquoi des japonais (par exemple) traversent la moitié du globe pour passer un mois à déversé! Pourquoi pas passer ce mois là aux Vouillands... c'est tout aussi "majeur" finalement :-p.

    RépondreSupprimer
  3. Les vouillant je sais pas mais st pan c'est husien sur tes tof!

    toufic

    RépondreSupprimer
  4. J'ai entendu dire que t'avais abandonné ta thèse mon Guigui. Tu peux confirmer, ou c'est encore un des nombreux ragots grenoblois...
    En tout cas ça à l'air d'aller mieux ton peton...
    Enjoy.
    TiBen.

    RépondreSupprimer
  5. C'est en tractation... décidément les rumeurs vont vites! Yes le talon va de mieux en mieux, et du coup les projets recommencent à s'accumuler ;-).
    See ya!

    RépondreSupprimer
  6. Tu es donc un fier représentant de la génération de ceux qui ne soutiendrons pas leur thèse... Et pourquoi t'as pas attendu la veille de rendre le manuscrit ? T'aurais pu te la couler douce encore 1 an et des brouettes...

    RépondreSupprimer